Version imprimable

Current Size: 100%

Le Parc naturel régional de l'Avesnois

Prairies bocagères, forêts de feuillus, vergers en fleurs, rivières sinueuses, moulins au bord de l’eau, kiosques à danser au cœur des villages, oratoires en pierre bleue… font du Parc naturel régional de l’Avesnois un territoire d’exception. Les vaches animent avec bonheur ce paysage de bocage. Elles sont d’ailleurs à la source de nombreux produits laitiers dont le Maroilles est le fleuron. C’est parce qu’il possède un patrimoine si remarquable, et remarqué, que l’Avesnois fait partie de la grande famille des 48 Parcs naturels régionaux de France.

Le bocage de l'Avesnois

Composé d’une mosaïque de prairies et de cultures associant des haies, des arbres têtards, des mares, des ruisseaux, des bosquets, des cours d’eau…, le bocage de l’Avesnois compte une multitude d’arbres et d’arbustes, le plus souvent taillés et issus d’essences régionales et généralement forestières.

Dense et diversifié, le bocage est d'un grand intérêt écologique, agronomique, anti-érosif…

Découvrez au fil de votre promenade les petites chapelles et oratoires, les moulins et kiosques qui font l'identité d'un territoire au passé social riche...

 

La forêt domaniale de Mormal

La tombe de Gargantua...la légende d'Ursus et d'Ursa..la forêt de Mormal a suscité l'inspiration de nombreux conteurs et historiens.

Gérée par l’Office National des Forêts qui s’étend sur plus de 9 000 ha, elle est constituée de majestueuses futaies de chênes et de hêtres.

Un site naturel marqué par l’homme

Exploitée depuis plusieurs siècles, elle a permis le développement de nombreux métiers d'artisanat du bois comme les sabotiers, les scieurs de long ou encore les charpentiers..Lors des deux guerres mondiales, la forêt de Mormal a subi de nombreux dégâts dus aux combats ou à l’exploitation intensive. C’est ce qui explique que nous avons une forêt constituée majoritairement d’arbres du même âge et que de nombreuses mares sont présentes.

Une faune mystérieuse

Elles constituent aujourd’hui des lieux prisés par les amphibiens (Grenouille, triton, salamandre). Seul le nord de la forêt et plus particulièrement le secteur du Bon Wez n’a pas été affecté par les guerres et nous y retrouvons de ce fait des arbres d’âges remarquables.

Pour l’anecdocte un éléphant à été utilisé pour débarder les bois du massif lors de la guerre 14-18, les chevaux étant réquisitionnés pour les combats.

Les cours d'eau

Les 2 150 km de cours d’eau de l’Avesnois constituent une caractéristique importante du paysage, marquant de leur empreinte, ici et là, les plaines et les vallées. L’eau appartient à trois bassins versants distincts : l’Escaut, la Sambre (district de la Meuse) et l’Oise. Le bassin de la Sambre occupe la majeure partie du territoire de l'Avesnois. Il est très contrasté : majoritairement rural au niveau des affluents, où l’activité agricole prédomine, tandis que le Val de Sambre est fortement urbanisé, notamment suite à son industrialisation aux 19ème et 20ème siècles.

Le bassin versant de la Sambre présente une grande diversité de cours d’eau au potentiel écologique intéressant. En effet, la présence de milieux naturels riches et diversifiés (prédominance du bocage et de la forêt), les pluies importantes, la faible densité d’habitat et la tendance au déclin de certaines activités potentiellement polluantes limitent les pressions humaines par rapport à d’autres territoires

 

Maison du Parc
Grange Dîmière
4 cour de l'abbaye
B.P. 11203
59550 Maroilles
Tél : 03 27 77 51 60 - contact@parc-naturel-avesnois.fr
www.parc-naturel-avesnois.fr
  • Français
  • English
  • Nederlands
  • Deutsch